Voilà, ça c'est fait!

 

11 ans!

Il y a 11 ans de cela. Ce dont je me souviens, c'est qu'il neigeait lorsque je suis revenue dans cette chambre.

Cette chambre sans âme particulière dans laquelle j'ai appris à aimer d'une façon différente pour la première fois. Au rhytme de ses battements de coeur et petits sons si nouveaux pour moi.

Et maintenant, j'ai une grande fille, presque trop grande dans sa tête parfois mais dont le coeur grossit toujours plus, comme le mien. Grâce à elle.

Grâce à elle, j'ai appris le doute, la peur, la vie, la prévoyance, l'envie, le rire franc, la surprise... Comme toi certainement.

Mais à chaque fois, quand je fais le bilan, je me rends compte à quel point je dois faire des pas de géant avec elle et...Revenir en arrière aussi quelque fois.

Etre sa maman, son amie, celle qui sait mais qui se tait, celle qui observe mais ne dit rien, sauf si elle le demande. Sa complice.

Ca c'est moi.

Celle qui doucement doit tourner la tête, parfois, fermer les yeux, ne pas entendre mais bloquer ma respiration en attendant ses chutes et ses bonheurs.

Celle qui tente de la calmer, la canaliser, tout en dissimulant mes faiblesses, ou pas, car lui montrer les miennes c'est lui promettre qu'elle a le droit de tomber et d'être aimée à nouveau.

Parce que l'aimer, ça je lui promets de le faire toujours, même lorsque mon coeur se sera suicidé, même quand je ne serai plus que l'un de ses souvenirs... Même.

Je crois que c'est comme ça qu'on reste une maman, enfin, je sais pas, on ne nous l'explique pas.

Parfois aussi, c'est moi qui sanglotte, parce que parfois la nuit, j'ai peur de m'être trompée, de ne pas l'avoir comprise, de m'être fâchée pour les mauvaises raisons, juste parce que c'est la vie aussi...

Et le lendemain, je veux encore l'aider à se construire "femme", à ne pas être faible, alors je tente de trouver notre juste milieu.

C'est pas simple, ça se saurait.

Mais de cette complicité, jamais elle ne doutera, ça j'en suis certaine.

Parce que je l'aime, fort, parfois mal, souvent à outrance... Parce qu'elle me fascine, elle n'est pas un autre moi, elle est elle...

C'est Thémis, qui souffle sa onzième bougie.

C'est ma fille.

Je l'aime.

Thémis birthday c de c

Thémis birthday c de c

Thémis birthday c de c10872158_10152916948638913_1189084984_n

Thémis birthday c de c

Thémis birthday c de c

10866984_10152916947613913_384744480_n

10872311_10152916947358913_1903039547_n10850634_10152916947243913_555564494_n10850711_10152916948893913_1256381625_n10863689_10152916949143913_1468004862_n

10841456_10152916946518913_1157132412_n

10867038_10152916946908913_355258483_n10863696_10152916946398913_1128016636_n

# Mercredi c'était sa journée, aller manger au Balmoral, ça je te le recommande! Parce que c'est bon, les enfants sont fans et surtout, parce qu'ils y sont les rois! La gentillesse c'est important!

#Thémis a revêtu sa jolie robe et son manteau CdeC qu'elle gardait pour l'occasion!

# Premier cadeau du jour, une IceWatch rose qui pête! Parce que c'est fun et belge! J'ai la même en bleu glam forest!

# Elle a soufflé des bougies partout, et c'est pas fini!

#Petite surprise toute simple, je lui ai accroché des étoiles au dessus de son lit, et bien tu sais quoi? quand elle est entrée dans sa chambre, submergée par l'émotion, elle a retenu ses larmes! #Mafille